Jean-Luc Mélenchon sera au prochain congrès de Québec solidaire

Québec solidaire accueillera à son prochain congrès Jean-Luc Mélenchon, figure de la gauche politique en France et candidat à l’élection présidentielle de 2017.

M. Mélenchon, «un ami de Québec solidaire», sera invité à prendre la parole le 2 décembre prochain à Longueuil pour parler du «souffle qui porte le mouvement [de gauche]» un peu partout sur la planète. L’événement sera accessible à tous.

«C’est la première fois que Québec solidaire va recevoir un invité de cette trempe-là. Ça va mobiliser les membres [...]», s’est réjoui le porte-parole de QS, Gabriel Nadeau-Dubois, en entrevue à l’Agence QMI.

Selon le député de Gouin, cette visite renforce l’idée selon laquelle la gauche connaît présentement une certaine effervescence au sein des démocraties occidentales.

«Ça vient confirmer que QS solidaire n’est pas tout seul de sa gang, qu’il s’inscrit dans un mouvement international», a-t-il dit.

«Jean-Luc était très content de revenir au Québec. On est très content et fier de l’accueillir», a-t-il ajouté.

Mélenchon inspiré par la «lutte étudiante»

C’est Québec solidaire qui a pris l’initiative d’inviter le député français, un «ami» de M. Nadeau-Dubois.

«Jean-Luc et moi [...], on est devenus des amis dans les dernières années. Lorsque je me suis lancé en politique, les liens sont restés», a-t-il expliqué.

Les deux politiciens s’étaient rencontrés en avril 2016, lors d’une visite de M. Mélenchon dans la métropole québécoise.

«Il m’avait contacté en tant qu’ancien porte-parole du mouvement étudiant. Il avait entendu parler de la lutte étudiante [du printemps 2012] au Québec et avait été très inspiré», a-t-il ajouté

«Mais même si ce n’était pas passé par moi, il y a une parenté forte entre Québec solidaire et la Force insoumise (mouvement français de gauche)», qui a facilité les rapprochements, croit-il.

Jean-Luc Mélenchon a été éliminé au premier tour de l’élection présidentielle française, qui a porté Emmanuel Macron au pouvoir. Il est présentement président du groupe parlementaire la France insoumise, représentée par 17 députés à l’Assemblée nationale.

Par ailleurs, le congrès de décembre sera l’occasion pour QS de réévaluer sa plateforme électorale en vue des élections générales du 1er octobre 2018. Les membres décideront également s’ils acceptent de fusionner avec la formation de Sol Zanetti, Option nationale.

views : 125 | images : 1 | Bookmark and Share

Enter your comment below