Plus de passages à niveau réclamés: le CP persiste dans son refus

Bien que plus de 2300 personnes aient signé une pétition réclamant davantage de passages sécurisés aux voies ferrées, le Canadien Pacifique (CP), l'une des compagnies de chemin de fer concernées par cette question, continue de refuser d’agir.

Lancée en août dernier par le directeur adjoint du Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-MTL), la pétition demande au ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, d’obliger les compagnies ferroviaires à collaborer avec les municipalités canadiennes souhaitant avoir des passages à niveau aux voies ferrées qui sillonnent leur territoire.

Refus

Le CP refuse d’appuyer les propositions faites par Félix Gravel. «Il s’agit d’une question de sécurité. Un expert indépendant a analysé les passages proposés et a découvert qu’ils n’étaient pas sécuritaires. [...] La sécurité est notre priorité», a déclaré par courriel le responsable des communications de la compagnie ferroviaire, Jeremy Berry.

«C’est facile de dire qu’on est sécuritaire parce qu’on clôture tout et qu’on empêche les gens de passer, mais ce qu’ils ne voient pas, c’est que malgré ça, les gens finissent par passer quand même. Il y a des trous dans les clôtures», a déploré l’auteur de la pétition.

Le Canadien National a quant à lui rappelé qu’il possède déjà plusieurs passages à niveau à Montréal et qu’il est prêt à collaborer avec les municipalités et les arrondissements quant à l’aménagement de nouveaux passages sécurisés.

views : 452 | images : 1 | Bookmark and Share

Enter your comment below